Sortir en boîte... #Appert

, par Serge Raynaud

Présentation

Une petite sortie, cela vous tente ?
Alors rejoignons les sardines ! Tous en boîte [1] !

JPEG - 49.7 ko
Sardines chaudes
11 mars 2017

Vous vous dites peut-être que c’est du menu fretin ?
Parfait, vous y êtes et avez tout juste !

MENUFRETIN, éditeur de gastronomie, propose des revues. Je viens juste de dévorer le N°1 - Automne 2016 « #appert » : un vrai festin !

#appert

ll faut avoir le livre en main.
Titre : #appert - Revue conservatoire de la gastronomie française - Numéro 1
Et une jolie couverture :

JPEG - 179.6 ko
#appert
11 mars 2017

Tournez le livre et le t(h)on est donné :

JPEG - 152.7 ko
#appert
11 mars 2017

« Le saumon vit dans des boîtes en fer-blanc, d’où il ne sort que le dimanche soir quand des amis arrivent à l’improviste. »
Groucho Marx

Je ne vais pas vous dévoiler le contenu du livre, il suffit de l’ouvrir, simplement pour se rendre compte que tout y est :

JPEG - 55.7 ko
Ouvre boîtes
11 mars 2017

l’Histoire mise en boîte, Appert, Popeye, la boîte et sa fabrication, la boîte et sa vie de boîte, la boîte à son ouverture, la boîte et ce qu’elle renferme, la boîte détournée, la boîte à idées, la boîte populaire, la boîte des villes et la boîte des champs, la boîboîte minute, la boîte de luxe, la boîte star et ses designers, la boîte insolite, la boîte d’Origine, la boîte et ses fans, la boîte et ses collectionneurs, tous rassemblés pour une sortie mémorable et Collective de la Conserve.

Mais vous connaissez Laurent Séminel, co-fondateur des éditions MENUFRETIN, pour l’avoir croisé lors des Rencontres François-Rabelais de Tours ou écouté sur France Inter invité dans l’émission « On va déguster ». Et il en dit quoi, lui de ces « boîtes » ?

Yes We Can [2] !

C’est une petite boîte, une boîte métallique qui peuple nos placards sans qu’on lui prête beaucoup d’attention. La conserve fait tellement partie de notre quotidien -plus de 99 % des foyers français en achètent- qu’elle en est presque devenue invisible.

Nous avons pourtant bien des raisons de nous intéresser aux conserves. Tout d’abord, parce qu’à l’origine de cette invention qui a profondément modifié l’alimentation mondiale, il y a un Français : Nicolas Appert. Cet inventeur, à qui fut attribué le titre de "Bienfaiteur de l’Humanité" en 1 822 mourut seul et ruiné de n’avoir pas breveté son procédé mais d’en avoir fait don au monde.

À travers les pages de cette revue, nous allons donc vous faire redécouvrir les multiples facettes -parfois inattendues- de cette boîte métallique.
"Le message, c’est le médium" écrivait Marshall McLuhan, philosophe des médias canadien. La boîte de conserve est un médium. Un médium qui, en conservant un aliment, véhicule également tout un imaginaire qui lui est associé.

La conserve a changé le monde. Nous allons plus modestement tenter de changer l’image que vous avez d’elle.

Bonne lecture et bon appétit !

Laurent Séminel

Elle est où cette boîte ?

- Elle est là : #appert - Revue conservatoire de la gastronomie française - Numéro 1, sur le site de MENUFRETIN

Vous aurez, sur cette page, toutes les informations : le descriptif du livre, des extraits, ... et bien sûr la possibilité de vous le procurer !

Auteurs : collectif
UGS : 979-10-96339-02-0
Format 170 x 240 mm – 160 pages
Prix : 15,50 €
Éditeur : MENUFRETIN éditeur de gastronomie

Notes

[1Depuis la réforme de l’orthographe de 1990, boîte s’écrit sans accent circonflexe : « boite ». Je sais que je vais me faire « mettre en boîte » mais je suis né bien avant 1990 et donc pas au courant...

[2Pour celles et ceux qui sont aussi hermétiques à la langue anglaise qu’une boîte appertisée l’est aux liquides, gaz et autres microbes, « a can », en anglais, c’est une boîte ! Yes we can ! Au bas mot : Oui, on peut le faire !