Sortir en boà®te... #Appert

, par Serge Raynaud

Présentation

Une petite sortie, cela vous tente ?
Alors rejoignons les sardines ! Tous en boà®te [1] !

JPEG - 49.7 ko
Sardines chaudes
11 mars 2017

Vous vous dites peut-être que c’est du menu fretin ?
Parfait, vous y êtes et avez tout juste !

MENUFRETIN, éditeur de gastronomie, propose des revues. Je viens juste de dévorer le N°1 - Automne 2016 « #appert » : un vrai festin !

#appert

ll faut avoir le livre en main.
Titre : #appert - Revue conservatoire de la gastronomie française - Numéro 1
Et une jolie couverture :

JPEG - 179.6 ko
#appert
11 mars 2017

Tournez le livre et le t(h)on est donné :

JPEG - 152.7 ko
#appert
11 mars 2017

« Le saumon vit dans des boà®tes en fer-blanc, d’o๠il ne sort que le dimanche soir quand des amis arrivent à l’improviste. »
Groucho Marx

Je ne vais pas vous dévoiler le contenu du livre, il suffit de l’ouvrir, simplement pour se rendre compte que tout y est :

JPEG - 55.7 ko
Ouvre boà®tes
11 mars 2017

l’Histoire mise en boà®te, Appert, Popeye, la boà®te et sa fabrication, la boà®te et sa vie de boà®te, la boà®te à son ouverture, la boà®te et ce qu’elle renferme, la boà®te détournée, la boà®te à idées, la boà®te populaire, la boà®te des villes et la boà®te des champs, la boà®boà®te minute, la boà®te de luxe, la boà®te star et ses designers, la boà®te insolite, la boà®te d’Origine, la boà®te et ses fans, la boà®te et ses collectionneurs, tous rassemblés pour une sortie mémorable et Collective de la Conserve.

Mais vous connaissez Laurent Séminel, co-fondateur des éditions MENUFRETIN, pour l’avoir croisé lors des Rencontres François-Rabelais de Tours ou écouté sur France Inter invité dans l’émission « On va déguster ». Et il en dit quoi, lui de ces « boà®tes » ?

Yes We Can [2] !

C’est une petite boà®te, une boà®te métallique qui peuple nos placards sans qu’on lui prête beaucoup d’attention. La conserve fait tellement partie de notre quotidien -plus de 99 % des foyers français en achètent- qu’elle en est presque devenue invisible.

Nous avons pourtant bien des raisons de nous intéresser aux conserves. Tout d’abord, parce qu’à l’origine de cette invention qui a profondément modifié l’alimentation mondiale, il y a un Français : Nicolas Appert. Cet inventeur, à qui fut attribué le titre de "Bienfaiteur de l’Humanité" en 1 822 mourut seul et ruiné de n’avoir pas breveté son procédé mais d’en avoir fait don au monde.

À travers les pages de cette revue, nous allons donc vous faire redécouvrir les multiples facettes -parfois inattendues- de cette boà®te métallique.
"Le message, c’est le médium" écrivait Marshall McLuhan, philosophe des médias canadien. La boà®te de conserve est un médium. Un médium qui, en conservant un aliment, véhicule également tout un imaginaire qui lui est associé.

La conserve a changé le monde. Nous allons plus modestement tenter de changer l’image que vous avez d’elle.

Bonne lecture et bon appétit !

Laurent Séminel

Elle est o๠cette boà®te ?

- Elle est là  : #appert - Revue conservatoire de la gastronomie française - Numéro 1, sur le site de MENUFRETIN

Vous aurez, sur cette page, toutes les informations : le descriptif du livre, des extraits, ... et bien sà »r la possibilité de vous le procurer !

Auteurs : collectif
UGS : 979-10-96339-02-0
Format 170 x 240 mm – 160 pages
Prix : 15,50 €
Éditeur : MENUFRETIN éditeur de gastronomie

Notes

[1Depuis la réforme de l’orthographe de 1990, boà®te s’écrit sans accent circonflexe : « boite ». Je sais que je vais me faire « mettre en boà®te » mais je suis né bien avant 1990 et donc pas au courant...

[2Pour celles et ceux qui sont aussi hermétiques à la langue anglaise qu’une boà®te appertisée l’est aux liquides, gaz et autres microbes, « a can », en anglais, c’est une boà®te ! Yes we can ! Au bas mot : Oui, on peut le faire !