Salon International de l’Agriculture 2018 Une aventure collective

, par Serge Raynaud

Présentation

À l’heure où la société est traversée dans son ensemble par des tendances apparues ces dernières années, le Salon International de l’Agriculture en propose une lecture pour le secteur agricole.

Au cœur du Salon, les nouvelles habitudes de comportements contributifs ou collaboratifs et plus globalement tout ce qui crée du lien social trouvent leur application dans le domaine agricole : le rôle des consommateurs en tant que contributeurs au développement des agriculteurs ou producteurs, la place des éleveurs, le positionnement des exploitants agricoles, l’actualité des jeunes en formation ou juste installés… autant d’axes de présentation d’une agriculture qui se construit à plusieurs, en évolution constante et dont le Salon International de l’Agriculture se veut être le reflet.

Ce thème a rythmé ces neuf jours de célébration de l’agriculture française, du 24 février au 4 mars 2018 à Paris Expo - Porte de Versailles.

Le numérique et l’agriculture

L’agriculture biologique et l’agriculture raisonnée poursuivent leur expansion. Il n’est plus un stand où le logo « AB » ne soit présent...
Mais ce qui m’a interpellé cette année c’est le développement du numérique et de ses usages au service du monde agricole : planification programmée des actions et travaux, applications d’alertes pour smartphones, optimisation des activités avec des alertes météorologiques, robotisation de tâches, communication, ...
Le paysan aujourd’hui échange, partage et agit en concertation collaborative.
Les métiers deviennent certes plus « techniques », mais ces évolutions permettent d’optimiser cultures et productions et libèrent du temps à partager.

Visite

Veaux, vaches, cochons, couvées...
Mais pas que. Au salon il y a de tout : des animaux, mais aussi ceux de compagnie, des outils, des plantes, des aliments -mets et boissons-, des animations, des concours, des dégustations, des restaurants, des jeux, ...

On croise des visages connus, on retrouve des amis, comme Vincent Delacour du lycée de Granville ...
Je suis allé saluer Bertrand Du Cray, Directeur général délégué du CEDUS et Philippe Rochard, Responsable du pôle hors média du CNIEL.
Je suis passé tardivement au restaurant éphémère le « C » pour saluer les collègues du lycée Jean-Baptiste Siméon Chardin de Gérardmer, académie de Nancy-Metz, mais il était trop tard.
J’avais prévu de retourner au salon le lendemain, mais j’en ai été empêché.

Vidéo

Photographies