À Pâques, de l’agneau français sur la table Site du ministère de l’agriculture et de l’alimentation

, par Serge Raynaud

Présentation

Le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, 78, rue de Varenne - 75349 Paris 07 SP dispose d’un site Internet officiel : agriculture.gouv.fr

Organisé en quatre blocs, il permet un accès rapide et intuitif aux informations et actualités officielles du ministère.

Un de ces blocs, « Alimentation », propose des thèmes d’actualité, la découverte de produits, de terroirs, de savoir-faire, de marchés, d’écocitoyenneté, de développement durable, ...
Autant de sujets qui sont inscrits dans les référentiels des formations de notre filière.

Pâques

Pâques est une fête religieuse à laquelle on associe symboliquement l’agneau, les œufs (en chocolat !), des gâteaux et biscuits, etc.

Ne cherchez pas l’agneau AOP !

Les agneaux de prés-salés de la baie du Mont-Saint-Michel et de la baie de Somme, sont protégés par une AOP.
Mais le cahier des charges impose 75 jours de pâturage minimum à partir de mars.
Donc ces agneaux ne seront commercialisés qu’à partir de juin : vous ne les trouverez pas pour Pâques !

L’agneau français

En France, la consommation de viande d’agneau est saisonnière : au cours du mois de Pâques, les ventes sont généralement multipliées par deux par rapport aux autres mois de l’année.

JPEG - 140.3 ko
Agneau non sevré
Source : Wikipédia, l’encyclopédie libre
Crédit : Fruggo - CC-BY-1.0 – 2 avril 2022

Si l’on trouve des élevages ovins sur tout le territoire français, les grands bassins de production sont historiquement situés dans le sud de la France : Occitanie, Nouvelle-Aquitaine, Auvergne-Rhône Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Chaque race (il en existe 58 rien qu’en France) a ses caractéristiques propres, transmises par le terroir dont elle est issue.

Une viande de qualité

En France, il existe une vingtaine de productions de viande d’agneau sous signes officiels de qualité : Label rouge, IGP (signe de qualité majoritaire) et AB.
L’AOP concerne les seuls agneaux de prés-salés de la baie du Mont-Saint-Michel et de la baie de Somme.

Encadrée par des cahiers des charges stricts, la production ovine française sous signes de qualité contribue à l’entretien des paysages et participe directement à l’économie locale.
En montagne et dans les zones pastorales il s’agit bien souvent de la seule activité économique praticable.

Parmi les IGP, trois productions se distinguent avec un cahier des charges incluant des spécificités (race, méthodes d’élevage traditionnels, durée minimale de pâturage, ...) :
- L’Agneau du Limousin IGP ;
- L’Agneau de lait des Pyrénées Label rouge IGP ;
- L’Agneau de Sisteron Label rouge IGP.

Liens

- Site du ministère de l’agriculture et de l’alimentation